Article La Dépêche du 18/03/2014 : “Blagnac. Les filles recollent au classement”

Le printemps a eu trois mois d’avance pour les seniors filles du BSC. Alors qu’elles étaient bonnes dernières de leur poule de Nationale 3, au retour de la trêve hivernale, en janvier, elles ont enchaîné une série de deux matchs nuls, une défaite et deux victoires, qui leur ont permis de recoller au classement et de se relancer dans la course au maintien. «Nous avons très mal commencé la saison, raconte Stéphanie Blanc l’entraîneur, notamment en perdant quelques matchs d’un but. Et nous avons enchaîné avec une spirale infernale. De plus notre effectif est très juste, mais nous le savions depuis le début. Nous avons rarement joué avec un effectif complet de 12 joueuses.»

Et, pour couronner le tout, l’effectif n’a pas été épargné par les blessures, parfois de longue durée, avec des convalescences compliquées. Heureusement, les quelques jeunes appelées en renfort ont tenu leur place. Cette renaissance peut s’expliquer par un coup de pouce donné par le comité de Haute-Garonne qui a proposé en janvier de mettre à la disposition du club Philippe Colson, conseiller technique fédéral, qui est venu aider et conseiller Stéphanie Blanc lors des entraînements, une fois par semaine. Parallèlement, les instances dirigeantes du club ont provoqué une réunion avec les joueuses.

«Ils nous ont dit, poursuit Stéphanie, que le club croyait toujours en nous et qu’il voulait mettre les moyens pour nous aider. Mais cela passait aussi par une bonne dose de travail. Les filles ont adhéré à ce discours qui a servi de révélateur. Nous nous sommes retroussé les manches, avons changé la défense, et la mayonnaise a pris. Il nous reste six matchs à jouer. Il nous faut finir neuvièmes pour éviter la charrette. Ce sera difficile, mais pas impossible.»

Ce dernier samedi, l’équipe s’est déplacée à Rodez, une formation de très bon niveau qui n’a laissé aucune chance aux Blagnacaises, leur infligeant un sévère 30-14, mais ces dernières conservent le secret espoir de continuer la série et de «faire un coup», dès le samedi 29 mars, à domicile, contre Anglet (entrée libre à 19 heures, gymnase Weidknnet). Continuer la série et de «faire un coup».